À partir de - 20% sur toute la gamme Simba. (CGV*)

  • jour
  • Hrs
  • Mins
  • Secs

Un lit comme les grands ! Comment préparer son enfant ?

Un lit comme les grands ! Comment préparer son enfant ?


Nous sommes ravis de vous présenter Andrea Grace, experte en sommeil des enfants et auteure de Gentle Sleep Solutions, notre blogueuse invitée spéciale ! Dans cette série consacrée aux experts du sommeil, Andrea nous expliquera certains des principaux problèmes de sommeil auxquels les parents sont confrontés en commençant par apprendre à connaître le bon moment pour les coucher dans un vrai lit…

Abandonner le berceaux pour coucher son enfant dans un vrai lit ne relève pas tout à fait du hasard. Bien souvent, la décision est prise par votre enfant en bas âge ou par le fait que vous ayez besoin du berceau pour un nouveau bébé. Mais en règle générale, c'est simplement dû à cet instinct et sentiment que votre tout petit est maintenant prêt à passer le cap du vrai lit.

Naturellement, les parents peuvent être un peu inquiets à l'idée de changer les habitudes de leur enfant. Et s'il tombe du lit ? Est-ce qu’il va bien dormir ? Va t-il se lever et se promener dans la maison pendant la nuit ?

Suivez les étapes ci-dessous pour que ce changement reste à la fois positif et simple pour vous et votre enfant :

1 : Tout d’abord, si vous changez de lit pour votre enfant en raison de l’arrivée d’un nouveau-né dans la famille, vous devez espacer de quelques semaines le déménagement de l’aîné et l’arrivée du nouveau-né.

2 : S'ils sont assez grands pour comprendre, vous pouvez expliquer à votre tout-petit qu'il va dormir dans un grand lit de garçon/ fille. Permettez-leur de vous voir enlever le berceau de la chambre et mettre le nouveau lit en place. Faites un petit jeu de rôle où ils rangent leurs jouets dans le nouveau lit et les laissent ensuite dormir. Avec votre enfant, félicitez les jouets d’aller se coucher. Grâce à ce petit rituel, ils comprendront le message subtil que vous serez heureux s'ils en font de même.

3 : Continuez votre routine habituelle au coucher - cela les aidera à se sentir bien et en sécurité et la routine est particulièrement importante compte tenu du changement de leur environnement de sommeil.

4 : Après tous les rituels tels que le biberon et les histoires, faites leur le bisou du soir et dites leur bonne nuit puis quittez la chambre sur une note très positive. Faites cela même s’ils ne sont pas très à l’aise à l’idée que vous quittiez la pièce. Dites-leur que vous reviendrez très bientôt pour voir s’ils se sentent bien et sont confortables.

5 : Retournez les voir très peu de temps après et félicitez-les de leur coucher. [S'ils y sont toujours.] Vous devriez y retourner plusieurs fois, même s'ils ne pleurent pas ou ne vous appellent pas. Restez seulement quelques instants avant de repartir: «Je vais faire deux trois choses, mais je serai de retour dans une minute.»

6 : S'ils se lèvent, arrêtez-les à la porte et prenez l’air surpris de les voir debout. Gardez un visage impassible - même s’ils ont l’air très mignon et amusant à débarquer ainsi sur le palier, vous ne voulez pas les encourager en riant et en souriant ! Ramenez-les rapidement au lit en silence, et dès qu’ils y seront de nouveau, vous pourrez les récompenser par vos sourires et vos louanges. Quittez la pièce une nouvelle fois, même s'ils sont réticents.

7 : Jusqu'à ce que votre enfant s'habitue à dormir dans un grand lit, il se peut qu'il ait du mal à s'endormir et qu'il ait besoin d'un peu plus de temps et de réconfort. Il n’y a aucun problème au fait d’entrer et de sortir plusieurs fois dans leur chambre, vous pouvez aussi leur parler depuis le couloir : «J'arrive dans une minute !». Vous devez éviter de rester à côté d’eux car ils vont s’endormir dans tous les cas. Et si vous agissez ainsi, ils risquent de se réveiller dans la nuit et de vous demander de revenir.

8 : Attendez-vous à ce que cela prenne plus de temps que la normale pour s'endormir. Cela est naturel parce que les enfants aiment que les choses soient prévisibles et familières, et les changements que vous apportez risquent de leur faire perdre leurs repères et de les réveiller au début.

9 : Il est judicieux, dans la mesure du possible, que les deux parents alternent pour les coucher et les féliciter.

10 : Si votre enfant a vraiment du mal à rester au lit et que vous craignez de le voir se lever et marcher la nuit, vous devriez envisager de placer une barrière de sécurité au niveau de la porte de sa chambre. Cela le maintiendra en sécurité, et si vous lui présentez cela de manière positive, il n'y a aucune raison pour qu'il se sente emprisonné ou puni.

11: Vous aurez également besoin d'une sorte d'éclairage très doux comme une veilleuse pour assurer sa sécurité si EN EFFET, il se lève durant la nuit.

12 : Si votre enfant se réveille ou se lève la nuit, vous devriez aller le voir et l’aider à retourner au lit comme vous le faisiez au début de la nuit. Allez le voir toutes les quelques minutes, s’il n’y retourne toujours pas, donnez-lui du temps mais, encore une fois, essayez de ne pas rester dans la pièce pendant son sommeil.

13 : Le matin, félicitez-le comme il se doit. «Tu as dormi dans ton nouveau lit !»

Si vous parvenez à considérer le passage du berceau au lit comme une étape joyeuse et si vous êtes capable de le gérer avec confiance et de manière positive ; votre enfant sera lui aussi heureux de ce changement.

Crédit Photo : @melanielissackinteriors

Envie d'en savoir plus sur Simba?

Découvrez notre matelas Découvrez notre histoire

Panier

Votre panier est vide.
Vous économisez
Dont éco-taxe
Sous-total

à partir de /mois sans frais