Le Sommeil au Fil des Âges : La Vingtaine

Le Sommeil au Fil des Âges : La Vingtaine

Le Sommeil au Fil des Âges : La Vingtaine

La vingtaine est consacrée à de nombreux projets, et dormir suffisamment ne fait généralement pas partie du top 50. Mais en quoi votre perception du sommeil change-t-elle lorsque vous passez de «bye bye l'adolescence» à un «wahou c’est passé vite, presque 30 ans». Lorsque vous jonglez déjà entre le travail, la famille, les amis et bien d’autres choses encore, essayer de dormir le nombre d’heures salvatrices et nécessaires au pays des rêves peut se transformer en cauchemar.

20-23 ans : Vous foncez tête baissée

Si quelqu'un vous demandait ce que vous saviez au sujet d'un sommeil de bonne qualité quand vous aviez 20 ans, la réponse serait, pour la plupart d'entre nous,rien ou pas beaucoup.. À cet âge, prêt à croquer la vie à pleine dent, dormir est la dernière des choses qui vous préoccupe. À l’université, la sieste prenait une place centrale (entre ces soirées tardives, les grasses mat’ jusqu’à midi et de longues promenades romantiques vers le réfrigérateur pour y trouver des restes de pizza). Lorsque vous débutez dans le monde du travail, toute cette énergie vous permet de faire une bonne première impression. En d’autres termes, vous songez à installer un matelas gonflable sous votre bureau pour éviter de rentrer chez vous. C'est bien simple, dormir ne vous semble pas nécessaire. Et pourquoi faire d’ailleurs ? Quand vous pouvez vous remettre d’une gueule de bois en quelques minutes, que votre peau est plus élastique que des collants en lycra et vous avez un métabolisme qui fonctionne à la vitesse de la lumière. Il est donc compréhensible que vos huit heures de sommeil passent à la trappe. Après tout, puisque vous allez vivre éternellement, le sommeil peut être remis à plus tard, non?


24-26 ans : Vous ressentez le contrecoup

Dès vingt-cinq ans, tout commence à être un peu différent. Vos yeux brillent toujours face à une proposition de soirée, mais tombent tout aussi rapidement lorsque vous pensez à ce que vous ressentirez le lendemain matin. Vous restez accroché à vos anciennes habitudes et vous ressentez toujours un sentiment de fierté en disant à vos amis que vous avez survécu à toute une semaine de travail tout en étantnvité à boire un verre au bureau à trois (ou à quatre reprises?). En bref, votre rythme de sommeil reste coincé entre fêtard et un épuisement permanent. Vive la sonnerie du réveil...


27-29: C’est bientôt l’heure de se coucher ?

Alors que vous approchez du grand 30 (insérez la crise du quart de siècle ici) et que votre calendrier est rempli de mariages, de baptêmes et de soirées TV avec repas à emporter que vous vous imposez à vous-même, vous commencez à vous rendre compte que le sommeil est bien plus important que de dormir quand vous le pouvez. De la même façon, vous allez à la salle de sport pour vous muscler et rester en forme, vous préparez des légumes pour le dîner qu'il vous était impossible de nommer il y a encore cinq ans, et vous réduisez votre consommation d'alcool pour éviter la gueule de bois de trois jours. Ainsi avoir une bonne nuit de sommeil a un impact énorme sur votre bien-être. Si vous êtes face à la parentalité avec des amis qui ont sauté le pas, c’est à ce moment-là que vous commencez à valoriser sérieusement vos nuits. Si vous avez fondé une famille, eh bien, c’est une autre paire de manches.


En bref, vous vous dites «j’aurais aimé savoir tout ça à 19 ans». Et les plus âgés vous auraient probablement informé, mais ils étaient déjà au lit à 21h30.

Envie d'en savoir plus sur Simba?

Découvrez notre matelas Découvrez notre histoire

Paiement par Paypal et carte bancaire. Paiement en plusieurs fois sans frais.